Etre solidaire

Le handicap

Rendre la ville et les bâtiments publics accessibles à tous les habitants est un objectif que la municipalité poursuit depuis de nombreuses années.

Conformément à la réglementation, la commune met en œuvre chaque année des programmes de travaux afin :

  • D’améliorer l’accessibilité de la voirie, des trottoirs, des places, des espaces urbains, des parkings, des chemins piétonniers, passages piétons…
  • D’améliorer l’accessibilité des bâtiments publics par la mise aux normes des banques d’accueil, des sanitaires, l’installation d’ascenseur, la réfection des seuils de porte, l’automatisation des portes….

Tout cela se fait dans le cadre de la commission municipale pour l’accessibilité aux personnes handicapées prévue par l’article L2143-3 du Code Général des Collectivités Territoriales.

Cette instance rassemble des conseillers municipaux, des représentants d’associations d’usagers et d’associations représentant les personnes handicapées, ainsi que les représentants d’associations ou d’organismes représentant les personnes handicapées pour tous les types de handicap (physique, sensoriel, cognitif, mental ou psychique), d’associations ou organismes représentant les personnes âgées ainsi que des représentants des bailleurs sociaux (logements HLM).

La commission se réunit au moins une fois par an, examine les travaux et aménagements réalisés, propose des aménagements à réaliser et établi un état des lieux des mesures prises qui est présenté au conseil municipal.

Après établissement d’un diagnostic du patrimoine communal en 2008, un constat a été dressé et chaque année les travaux menés ont pour objectif d’aboutir à la disparition des problèmes relevés.

  • En matière de voirie, d’espaces publics et de transport il y avait 550 points de non-conformité, au 1er janvier 2015, 82% étaient résolus et avaient disparu. Le montant total des travaux réalisés dans ce secteur depuis 2009 s’élève à la somme de 998 312 € TTC
  • Concernant les bâtiments publics à l’origine le taux d’accessibilité était de 42 %, il est désormais de 60% avec un montant de 288 127 € investis depuis 2009. Il est beaucoup plus compliqué d’intervenir techniquement sur les bâtiments d’autant plus que certains ne pourront jamais être accessible comme par exemple la tribune de l’église.

L’AD’AP 2015- Agenda d’accessibilité programmée

Face au retard pris par les acteurs publics et privés dans la mise aux normes des bâtiments et espaces publics, le législateur a décidé de durcir le calendrier et de poser des sanctions en cas de retard.

Désormais les propriétaires ou les exploitants d’Etablissements Recevant du Public (ERP) ou d’Installations Ouvertes au Public (IOP) qui n’ont pas mis aux normes la totalité de leurs exploitations au 31 décembre 2014, doivent s’engager dans un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP).

La collectivité doit établir un programme d’actions en précisant l’échéancier de réalisation ainsi que les montants nécessaires pour leur réalisation. Le projet d’Ad’AP doit être déposéavant le 27 septembre 2015 auprès des services de l’Etat et doit être validé par le Préfet.

La commune de Thyez va soumettre son projet d’Ad’AP au Préfet dans les délais prévus.

MDPH – Maison Départementale des Personnes Handicapées

Créées par la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005, les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) sont chargées de l’accueil et de l’accompagnement des personnes handicapées et de leurs proches. Il existe une MDPH dans chaque département, fonctionnant comme un guichet unique pour toutes les démarches liées aux diverses situations de handicap.

La personne handicapée est au cœur de ce dispositif de service public, grâce une réelle prise en compte de son projet de vie et une évaluation fine de ses besoins par une équipepluridisciplinaire, afin de reconnaître ses droits à la compensationpar la commission des droits et de l’autonomie (CDAPH

Pour plus de renseignements : www.mdph74.fr

Partager par mail